Course : comment progresser

Découvrez les 5 leviers de votre performance et comment se préserver tout en progressant.

La VO2 max

Il s’agit de la capacité de l’organisme à consommer beaucoup d’oxygène. On considère que plus on apporte d’oxygène à l’organisme, plus on va produire d’énergie. La VO2 max se mesure en laboratoire ou sur le terrain avec un matériel portatif qui analyse les échanges gazeux.

Coût énergétique

C’est la quantité d’énergie nécessaire pour parcourir un kilomètre. C’est le rendement, ce que vous êtes capable de faire avec le précieux dioxygène. Avec la même quantité d’oxygène disponible, le coureur le plus économe pourra courir plus vite.

Donc pour progresser, vous pouvez améliorer la VO2 max, améliorer l’endurance et/ou améliorer l’économie de course (diminuer la quantité d’oxygène nécessaire pour parcourir un kilomètre). Les deux derniers points peuvent se regrouper et forment un seul maillon : la résistance.

En tout état de cause, l’endurance est la capacité à un effort long avec un pourcentage fort de sa VO2 max. Or plusieurs capacités vont impacter cette endurance. On parle alors de la résistance.

L′endurance

Elle dépend de cette VO2 max et de la capacité à l’utiliser sur une longue distance. Le but étant de maintenir une VO2 suffisamment élevée pour pouvoir courir longtemps.

Le muscle

Il est intéressant de prévoir des séances spécifiques, avec une dénivelée adaptée à vos capacités du moment et à votre objectif. Bien sûr, il faut espacer ces séances pour laisser le temps aux fibres musculaires de panser leurs « blessures » et ne pas hésiter à consommer du REGEN’ pendant et après la séance.

La digestion

Les troubles digestifs sont les premières causes d’abandon. Ils sont souvent évités par la consommation de produits de qualité, testés à l’entraînement et bien tolérés.

Jean-Claude Banfi – coach sportif

Produits liés

Articles liés

Laisser un commentaire